La voix des métiers : Nos responsables maintenance préventive

La voix des métiers : Nos responsables maintenance préventive

9 octobre 2020 0 Par Morgane GAMAIN

Le métier de la maintenance préventive : un enjeu majeur pour la performance d’une entreprise. Il ne faut pas attendre que la panne arrive pour intervenir. Notre rôle est de tout faire pour l’éviter et anticiper d’éventuels dysfonctionnements pour empêcher que ceux-ci ne perturbent l’outil de production et nos collaborateurs. Les vérifications et les diagnostics font partie de notre quotidien pour assurer la marche de nos installations.

Quel est leur rôle ?

R : Le responsable de maintenance préventive assure le bon fonctionnement des équipements techniques du site de production. Il veille en permanence à l’entretien, aux réparations et anticipe les besoins de la structure (pièces de rechange, outillages, consommables, etc…). Il élabore, pilote et contrôle la mise en œuvre de la politique, des activités et des moyens de maintenance. Il anime les équipes de maintenance afin d’assurer le maintien et l’optimisation des équipements industriels dans un souci de fiabilité tout en respectant les règles d’hygiène, de sécurité et d’environnement définies.

L’entretien avec nos collaborateurs : EL-HOR Ilias (Responsable maintenance préventive SAM Montereau)

Q : En quoi consiste votre métier ?

R : Lorsque l’on voit le mot maintenance, nous pensons souvent à tort qu’il s’agit d’actions correctives à mettre en place : réparer ! Or notre rôle ne se limite pas à cela et fort heureusement. Nous avons à charge de planifier et coordonner les opérations de maintenance préventive du site de production. La prévention est une action qui permet d’anticiper des pannes ou des problèmes spécifiques. En analysant nos machines et en faisant un suivi régulier, nous pouvons ainsi prévenir des incidents. Dans le cas où cette maintenance préventive ne serait pas suffisante, nous devons faire preuve de réactivité pour résoudre rapidement les problèmes. En tant que responsable, nous avons pour mission de contrôler les interventions réalisées mais aussi de proposer, avec nos équipes, des améliorations de performance des machines en termes de coûts et de taux d’utilisation. Au-delà de notre rôle technique, nous devons également contrôler l’application des règles relatives à l’hygiène, à la sécurité et aux conditions de travail dans nos équipes. En parallèle, nous nous occupons des relations avec les constructeurs et les fournisseurs de pièces et d’outils pour la maintenance.

Q : Quels sont les aspects les plus difficiles de votre métier ?

R : L’aspect le plus difficile est la polyvalence dont nous devons faire preuve. Nous devons à la fois suivre les activités et les tâches réalisées sur plusieurs installations en même temps tout en respectant les délais de mise en marche des installations. Nous avons également un rôle d’accompagnement auprès de nos équipes de maintenance pour les aider à trouver les pannes le plus rapidement possible et opter pour la solution la plus optimale pour la production. Il faut faire face à des aléas et aux urgences liées aux cadences de la production tout en respectant toutes les consignes de sécurité. Même si nous prenons grand soin à réaliser toute la maintenance préventive, la diversité et le nombre de machine que nous avons laissent parfois place à des surprises que nous devons prendre en compte dans nos plannings. Mais c’est aussi ce qui fait que notre métier est diversifié et très enrichissant.

Q : Quelles sont les valeurs essentielles pour exercer votre métier ?  

R : Maîtriser la technicité de nos outils de production, posséder des connaissances techniques étendues, maîtriser les procédés de production et surtout savoir garder son sang-froid en toute circonstance. Etre doué en mécanique ne suffit pas à devenir mécanicien ou responsable mécanique. Il faut une certaine curiosité pour se familiariser avec toutes nos installations, en comprendre le fonctionnement et réfléchir pour proposer des solutions durables de réparation ou d’amélioration. Il ne suffit pas, lors d’une panne par exemple, de se contenter de la réparer, mais toujours chercher plus loin et se poser les bonnes questions pour qu’un problème similaire ne survienne plus. De plus, il faut comprendre comment fonctionne la machine dans son environnement et cibler le plus précisément possible quelles peuvent-être toutes les causes au problème soulevé. Il faut sans cesse rechercher l’amélioration au-delà de la réparation.

« Ne rien laisser au hasard, vérifier et revérifier c’est notre politique »

Q : Qu’aimez-vous dans votre métier ?

R : Une nouvelle journée, un nouveau défi à relever ! C’est ce que nous aimons dans le métier de la maintenance industrielle. La grande variété des projets nous offre l’occasion d’enrichir notre savoir-faire et nos compétences. Ce qui est gratifiant, c’est que nous apportons une touche personnelle à la réalisation de ces projets. Lorsque l’on résout un problème ou que nous trouvons un moyen d’améliorer nos outils de production, nous sommes satisfaits du travail réalisé. Nous avons fait ce que nous devions faire.

Q : Pourquoi avoir choisi ce métier ?

R : Parce que dans ce métier on a la chance de travailler sans jamais faire la même chose. Dans la même journée, nous pouvons être amenés à intervenir et toucher à tous les domaines : mécanique, hydraulique, pneumatique ou même électrique. Nous réalisons également le réassort des pièces, nous effectuons des réglages de machine, nous vérifions et mettons en service les installations, nous proposons des idées d’optimisation de performances… et nous voyons toutes ces actions se concrétiser et apporter une réelle valeur au travail de tous. Que demander de plus ? C’est un travail fascinant et complet.

Q : Pourquoi travaillez-vous au sein du groupe Riva ?

R : Il y a deux raisons principales au fait de travailler au sein du groupe RIVA : D’abord, le groupe RIVA est une grande entreprise multinationale qui fait monter ses collaborateurs en compétence et qui prend soin de ses collaborateurs tout au long de leurs parcours que ce soit professionnellement et même personnellement. Ensuite, il y a la proximité géographique du lieu de travail et de notre lieu d’habitation.

Trancannage

Q : Que pourriez-vous dire à une personne qui souhaiterait exercer votre métier ou qui ne le connait pas ?

R : La maintenance industrielle est un métier très riche, bien sûr il faut avoir des connaissances et des bases solides dans plusieurs domaines, mais en tant qu’agent de maintenance, ces connaissances ne vont faire que s’accroître. Si vous avez la volonté d’apprendre, et de développer vos connaissances tout en travaillant en équipe, alors ce métier est fait pour vous.

« Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite » Henry FORD

Henry FORD

Le métier de responsable maintenance préventive est exercé par 11 de nos collaborateurs, soit environ 1 % de notre effectif total. Chaque jour de nouvelles idées d’évolution et d’amélioration naissent au sein de nos équipes et nous encourageons chacun à innover car nous savons que c’est ensemble que nous sommes performants. Depuis plusieurs années, les idées de nos équipes de terrain ont permis de nombreuses améliorations, tant dans le travail au quotidien que dans la qualité de nos processus.

Nous remercions nos collaborateurs qui témoignent pour la rédaction des numéros « La voix des métiers ». Leurs expériences, compétences et connaissances métiers sont primordiales. Nos collaborateurs sont la richesse même de notre savoir-faire et de notre culture d’entreprise. Sans eux, cela ne serait pas possible. Merci !