Le métier de Lamineur…

Le métier de Lamineur…

29 avril 2019 0 Par adminlfs

Qu’est ce que ce métier ? En quoi consiste t-il ?

Peu de personnes connaissent les métiers relatifs au Laminage et pourtant, ils sont riches en technique et en précision. Découvrez maintenant ce que font les lamineurs dans leur quotidien de travail.

Quel est leur rôle ?

Les métiers qui constituent le processus du laminoir sont divers : Mécanique, QSE, électrique, podiumiste, chef d’équipe, lamineur… Tous oeuvrent pour un même objectif, qui est de transformer une billette d’acier en un produit fini conforme qui sera mis en vente sur le marché.

L’entretien avec nos équipes :

Q : En quoi consiste votre métier?

R : Notre métier de « Lamineur » consiste, par un procédé de fabrication à chaud ou à froid, à déformer par compression continue, au passage entre 2 cylindres contrarotatifs (qui tournent en sens invers l’un de l’autre) l’acier pour en former des produits longs. (Rond à béton). Le laminoir est une installation industrielle ayant pour but la réduction d’épaisseur de l’acier.

Dans notre groupe, nous transformons donc des billettes sorties de l’Acierie, en produits longs (variant selon les sites).

Les lamineurs s’assurent, principalement depuis leurs pupitres de contrôle, du bon focntionnement du processus. Ce bon fonctionnement passe, à la fois par la surveillance des installations, par la qualité et la conformité produits, que par la sécurité des biens et des personnes.

Dans un laminoir, chacun a un rôle précis : Surveillance du four de réchauffage, passage de la billette dans le train de laminage, paramètres du laminage, sortie et conditionnement du produit fini, contrôle de la qualité, déplacements des produits par ponts pour expéditions…

Q : Quels sont les aspects les plus difficiles de votre métier ?

: Les difficultés ressenties varient selon les personnes. Mais la difficulté qui ressort le plus souvent est le fait de gérer les situations d’urgence tout en gardant à l’esprit sa propre sécurité et celle de ses collaborateurs. Il faut parfois agir vite pour des raisons de productivité, mais cela ne doit pas se faire au détriment des individus qui veillent à la remise en production. Il faut donc faire preuve de sang-froid et bien connaître les installations pour remédier à un problème technique. Il ne faut pas oublier que le laminoir est aussi tributaire de son fournisseur qui n’est autre que l’Acierie, il faut donc en permanence « ajuster » sa cadence au rythme de celle de la fabrication des billettes.

Laminoir

Q : Quelles sont les valeurs essentielles pour votre métier?

: Les valeurs clefs pour être un bon lamineur sont : la réactivité, l’écoute et la communication, la curiosité de la technicité des installations, l’esprit d’équipe, la rigueur. Sachez que pour travailler dans un laminoir il faut être débrouillard afin de trouver des solutions rapidement et qui soient efficaces. Mais également faire preuve d’organisation et de méthode pour gagner en efficacité. D’une manière générale, nous partons du principe que toute personne peut exercer ce métier à condition de volonté et de persévérance. C’est un apprentissage long, on ne devient pas Lamineur du jour au lendemain. Nous ne faisons pas que suivre un processus sur écran ou appuyer sur des boutons au hasard pour mettre en marche l’installation. Nous surveillons un processus certes mais par la connaissance de la machine et grâce à l’expérience terrain. Nous avons tous étaient proches du terrain, nous sommes intervenus sur les machines pour en comprendre leur complexité. Il ne faut pas avoir peur de se salir pour apprendre car cela est très enrichissant.

Laminoir

Q : Qu’aimez vous dans votre métier ?

: Au laminoir, nous apprenons tous les jours, à la fois des uns des autres et des installations qui évoluent elles-aussi. Nous avons un métier riche en missions et notre quotidien n’est jamais semblable. L’aspect technique est prépondérant et c’est ce qui rend le travail très intéressant. Sans oublier que c’est un travail d’équipe et que nous sommes tous connectés les uns avec les autres pour que notre processus soit performant.

« Le laminage performant n’est jamais un hasard »

Q : Pourquoi avoir choisi ce métier ?

: Le métier de lamineur est encore très peu connu et démocratisé.

Laminoir

Le plus souvent nous découvrons ce métier par opportunité professionnelle ou par l’expérience d’un membre de notre famille qui nous implique dans son quotidien professionnel. Nous ne nous sommes pas dit, étant petit : « Je veux devenir Lamineur ». C’est bien plus tard que cela est arrivé, quand nous avons commencé à le découvrir en rentrant dans l’entreprise. Nous pensions, pour certain, entrer dans l’entreprise en tant qu’opérateur, sans vraiment savoir en quoi consistait le métier et puis, pour la plus part, nous sommes restés car nous avons appris à aimer ce métier. Pour d’autres, c’est la curiosité et l’attrait à la technique qui les ont amenés à faire ce métier. Etre lamineur est une chance d’une certaine manière car notre métier est peu connu et quand nous l’expliquons, il parait peu commun mais attire toujours la curiosité de nos interlocuteurs.

Q : Pourquoi avoir choisi le site pour lequel vous travaillez ?

R : Question piège ? Les sites sont proches de nos domiciles… Mais pas que. A dire vrai, nous faisons partie d’un groupe qui offre l’opportunité d’évoluer grâce à des formations métiers mais aussi des formations certifiantes qui reconnaissent notre métier et nos acquis en tant que tels. Nous n’avons pas tous eu la chance de suivre des longues et grandes études, ou de pouvoir obtenir des diplômes qui paraissent démocratisés aujourd’hui, comme le bac. Notre entreprise nous a permis de valider ces acquis. Il y a des possibilités d’évolution, de polyvalence importantes qui font que nous sommes dans un environnement enclin à notre évolution professionnelle et personnelle. C’est très important de travailler dans cet environnement cadré tout en sachant que demain nous pouvons aspirer à un autre avenir.

Q : Que pourriez vous dire à un jeune sorti d’école ?

R : Sortez de vos sentiers battus et ne voyez pas que les métiers connus pour envisager une carrière. L’industrie lourde, comme la notre, est riche de métiers et d’opportunités professionnelles. Nous apprenons tous les jours et nous sommes encouragés dans cette démarche. Tous les métiers ne s’apprennent pas à l’école, il faut être curieux et regarder ailleurs en se donnant les moyens pour évoluer, progresser. Avec de la persévérnace et de l’écoute, on peut tout apprendre. Venez découvrir nos métiers pendant les portes ouvertes et soyez assurés que nous encouragerons tous les jeunes, et les moins jeunes qui veulent se joindre à nous. Nos métiers sont ancestraux mais ont de l’avenir.

« Quelque soit votre niveau de connaissances, la volonté de réussir vous permettra d’évoluer dans un groupe comme le nôtre »

Nos équipes de lamineurs comptent aujourd’hui 180 personnes soit environ 12 % de notre effectif total.

Chaque jour de nouvelles idées d’évolution, d’amélioration naissent au sein de nos équipes et nous encourageons chacun à les remonter car nous savons que c’est ensemble que nous serons performants sur le long terme. Depuis plusieurs années, les idées de nos équipes de terrain ont permis de nombreuses améliorations, tant dans le quotidien de travail que dans la performance du processus.

Nous remercions tous nos collaborateurs qui ont témoigné pour la rédaction de ce numéro de « La voix des métiers » et qui ont partagé avec nous leur savoir-faire et leur expérience. Sans vous cela ne serait pas possible.